Les métiers de la haute décoration pérennisent un exceptionnel degré d’exigence que l’atelier Mériguet-Carrère partage avec ses clients privés, les grands décorateurs et les architectes des Monuments Historiques.

Dans la maison Mériguet-Carrère, à Paris, rue du Parc Royal à deux pas du Musée Picasso, on travaille comme autrefois à base de blanc de Meudon, de colle de peau et de pigments de couleurs.

De compagnon confirmé à nouvelle recrue, on continue à se transmettre les secrets ancestraux des métiers de peintre et de doreur. On sait imiter le bois et la pierre, le tissu et la nacre, on crée des toiles et des papiers peints, sans oublier de somptueux cuirs gravés et dorés. On redonne à des boiseries désolées leur lustre d’antan, à des meubles oubliés et malmenés leur beauté passée. L’entreprise, créée dans les années 1960 par Paul Mériguet, poursuit sa mission de décoration et de restauration des plus beaux lieux du monde. Sous la houlette, depuis plus de quinze ans, d’Antoine Courtois, diplômé des Arts et Métiers et architecte DPLG, et de Laurent Gosseaume, elle enchaîne les chantiers aux quatre coins de la planète. Monuments historiques, palais privés, boutiques de luxe, appartements de rêve… Les collaborateurs de l’Atelier Mériguet- Carrère peuvent aussi bien redonner vie à un château en péril, sauvant les plafonds peints et rallumant les dorures, qu’interpréter les décors contemporains, selon les souhaits de sa clientèle, composée d’architectes en chef des Monuments historiques, de grands décorateurs et d’amateurs éclairés.

De l’Opéra de Paris aux hôtels particuliers privés,  Tendance XXI nous invite dans les coulisses de lieux d’exception !