Réaliser un joint de silicone entre la faïence et le plan de travail d’une crédence de cuisine est un jeu d’enfant. Voici une technique infaillible pour peu que vous suiviez les conseils en 5 étapes.

Outillage nécessaire :
– joint EASYPULSE Rubson®
– Adhésif de protection peinture (scotch papier)
– Des ciseaux, un cutter, du savon ou liquide vaisselle

Etape 1 : J’inspecte, je nettoie et je repère l’écart le plus important entre le bas de mes carreaux de faïence et le plan de travail de la cuisine

Avant toute chose, il faut que les parties à jointer soient propres et exemptes de tous résidus et matières grasses. Ensuite, il va vous falloir repérer l’endroit où l’écart est le plus important entre la faïence et le plan de travail. Cela va déterminer la hauteur maximale du joint et a fortiori l’emplacement de l’adhésif sur la paroi verticale.

Etape 2 : Je colle l’adhésif sur la faïence et le plan de travail

Commencez en partant du centre vers les bords. De cette façon, si vous n’êtes pas tout à fait droit, l’erreur sera minimisée. N’hésitez pas décoller l’adhésif si le résultat n’est pas parfait. Pour les angles, ne compliquez pas en essayant de tout faire en une seule passe, découpez le scotch au cutter, car vous aurez du mal à maintenir le niveau après un angle.

 

 

 

 

 

 

Etape 3 : J’applique le joint de silicone entre la faïence et le plan de travail de la cuisine

Maintenant que tout est prêt, c’est tellement simple que cela en deviendrait presque agréable. Il faut procéder par longueurs, c’est-à-dire qu’il faut s’occuper d’une longueur après l’autre. Inutile de vouloir tout faire en une passe si vous n’êtes pas rapide. Le joint de silicone ne sèche pas vite, mais il se travaille dans un intervalle de temps très court, après quoi il se lisse moins bien et risque même de faire des bourrelets en repassant par-dessus.

Déposez un cordon d’épaisseur égale tout le long de la saignée. N’en mettez pas trop, mais pas trop peu non plus. Il faut qu’il y ait un léger surplus lorsque vous étalerez le joint avec le doigt.

 

 

 

 

 

 

Etape 4 : Je lisse le joint de silicone avec un doigt humecté sans crainte de déborder sur le scotch protecteur

En ayant préalablement humecté votre doigt avec du liquide vaisselle, ou simplement mouillé celui-ci dans l’eau ou la salive, aplatissez votre joint en appuyant fermement afin qu’il pénètre au plus profond de la rainure. S’il en manque, rajoutez-en tout de suite, n’attendez pas, et relissez. Evacuez tout surplus en essuyant votre doigt sur un chiffon ou un essuie-tout.

 

 

 

 

 

 

Etape 5 : Après application du joint de silicone, j’enlève le scotch de protection

Toutes les portions sont faites, il faut maintenant retirer le scotch sans plus attendre. L’idéal est de le retirer en utilisant un angle le plus ouvert possible pour ne pas risquer de décoller les bords du joint si vous avez eu la main lourde.