La durée de vie d’un chauffe-eau peut aller de 10 à 13 ans environ, selon les appareils installés, mais aussi en fonction de la qualité de l’eau à chauffer. Souvent, la question du changement de chauffe-eau survient lorsqu’une anomalie se produit. Ne vaut-il pas mieux prévenir que guérir ? N’attendez pas la panne et optez pour un appareil qui va optimiser le confort de toute la maison, et par la même occasion, faire des économies d’énergie.

1/ Comment détecter la vétusté d’un appareil ?

Le vieillissement de l’appareil va finir par se voir, et il vous faut être vigilants à ces signes :

  • La température de l’eau baisse sans que vous n’ayez fait de réglage dans ce sens ?
  • L’eau qui s’écoule de vos robinets est un peu trouble, sa couleur a changé ? Possibilité d’une présence de tartre ou de rouille dans votre équipement…
  • Le volume d’eau chaude disponible réduit peu à peu, à nouveau sans que vous n’y soyez pour quelque chose ?  

Tous ces facteurs doivent vous alarmer et sont signes qu’il est temps de renouveler votre chauffe-eau !

2/ Quel appareil choisir ?  

Ces dernières années, le marché du chauffe-eau a connu de multiples innovations, toutes ayant pour objectif de réduire les dépenses énergétiques du foyer tout en optimisant le confort de la famille. Parmi ces produits récents, on trouve :

La Pompe à chaleur : consommer moins pour un meilleur confort !

Notre planète regorge de sources d’énergie en quantités importantes et qui se renouvellent sans cesse grâce notamment au rayonnement du soleil et aux pluies. La PAC puise cette énergie présente dans l’environnement naturel (l’air, l’eau, le sol) et la restitue pour chauffer ou rafraîchir l’habitat. Le logement ou les entreprises bénéficient ainsi d’une solution autonome, économique et respectueuse de l’environnement.

L’exemple de la gamme Arianext Chaffoteaux : des solutions à hautes performances énergétiques, idéales pour les maisons neuves, offrant un confort optimal et des dimensions compactes facilitant l’installation

chauffe-eau arianext chaffoteaux

Le chauffe-eau thermodynamique

Pour une famille de 3 à 5 personnes, il est important de disposer d’un chauffe-eau performant avec une capacité suffisante, afin de ne pas manquer d’eau chaude tout en maîtrisant ses dépenses énergétiques et en s’assurant un confort adapté. Le chauffe-eau thermodynamique est idéal pour répondre à ces besoins.

L’exemple du Nuos Primo HC Ariston : solution pour les familles comptant 3 à 5 personnes dans leur foyer,  il produit jusqu’à 663 litres d’eau chaude sanitaire disponible à 40°C, suffisant pour couvrir les besoins journaliers pour un foyer de 5 personnes. Avec un coefficient de performance de 2,86 et un temps de chauffe inférieur à 8 heures, le Nuos Primo HC allège le budget énergétique du foyer et favorise une consommation responsable.

chauffe-eau ariston garage

Le chauffe-eau hybride

Joli mix entre le chauffe-eau électrique et le thermodynamique, la version hybride offre des économies d’énergie à hauteur de 50 %, des fonctionnalités permettant d’enregistrer le mode de vie du foyer afin de ne consommer que la quantité d’eau nécessaire et une facilité d’installation. C’est l’appareil chouchou de la rénovation !

L’exemple du Lydos Hybrid Ariston : un appareil particulièrement adapté au marché de la rénovation, pour le remplacement d’un appareil électrique de 100 à 150 litres, il affiche une classe énergétique A.

chauffe-eau hybride ariston

3/ Quelles aides financières pour rénover ses appareils de chauffage ?

Pour la rénovation d’un système de chauffage, il est possible de bénéficier d’aides financières dédiées telles que le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), l’éco-prêt à taux zéro, le coup de pouce chauffage Habiter Mieux Agilité de l’ANAH cumulable avec les CEE.

De plus, le budget MaPrimeRénov’ a été dopé afin de faciliter le passage à l’action des ménages. L’installation d’une PAC pourra être financée par MaPrimeRénov’, une aide financière lancée cette année et qui verra s’ajouter à son budget 2 milliards d’euros en 2021 et 2022 selon Emmanuelle Wargon, ministre déléguée en charge du logement. L’installation d’une chaudière fioul ou à charbon dans un logement neuf sera, pour rappel, interdite à cette date.