Près d’un Français sur deux serait prêt à envisager la construction de sa maison selon des procédés industrialisés, d’après un sondage IFOP pour Logelis « Les Français et la construction de leur maison ».

A l’approche des congés d’été, de nombreux français profiteront de la trêve estivale pour lancer le chantier de construction de leur maison. Le rêve d’une vie qui doit être au préalable un projet bien étudié pour être réalisé lorsque l’on sait que pour 92% des Français, le chantier d’une maison est long et coûteux. Le choix du terrain, le dessin des plans de la maison, la recherche des bons artisans et le budget … sont autant des paramètres à étudier. Quelles sont les priorités des Français ? A quoi sont-ils sensibles ? Pour mieux cerner leurs attentes en matière de construction de maison, Logelis, start-up industrielle spécialisée dans la construction, a mené l’enquête auprès des Français avec l’institut de sondage IFOP au printemps.

Le prix, la première préoccupation d’un projet de construction de maison Premier enseignement attendu de l’enquête, pour 9 Français sur 10, faire construire sa maison coûte cher et pèse lourd sur le budget. Ce sentiment est particulièrement partagé par les retraités, ils sont 93% des plus de 65 ans à le penser contre 79% des moins de 35 ans. Ceci sans doute en raison d’une expérience personnelle vécue dans la réalisation d’un projet immobilier. En conséquence, les Français attendent de la part d’un constructeur le strict respect du budget fixé en amont du chantier. Sur une échelle de 1 à 10, ce critère est noté 8,7, ce qui signifie qu’il est très important pour 84% des personnes interrogées.

Les artisans : la pierre angulaire d’un chantier

En ajout au prix, trois quarts des Français estiment que le délai de construction d’une maison est long. Là encore, ils comptent sur les entrepreneurs pour se conformer aux délais de construction et de livraison de la maison. Cet engagement de la part des artisans est jugé très important, il est noté 8,2 sur 10 pour 74% des Français. Le coût et le délai sont mêmes prioritaires sur l’esthétisme et le design de la maison. 55% des sondés le jugent très important. Seulement 30% des Français déclarent qu’il est facile de construire sa maison soi-même. Dans l’ensemble, ils acceptent l’idée qu’un chantier est complexe (92%).

Ils comptent donc une fois de plus sur les professionnels du bâtiment pour garantir la qualité de la construction du gros oeuvre et des finitions (84%). En conclusion de ces attentes face aux artisans, ils sont 72% à compter sur eux pour être de bons conseillers de leur projet immobilier.

Une prise de conscience importante en matière des enjeux environnementaux

Une bonne nouvelle : les Français ont bien pris conscience des enjeux environnementaux et les associent à l’élaboration de leur projet de construction d’une maison. Par ailleurs, ils combinent la performance environnementale à l’intérêt économique de la mise en place de procédés respectueux de l’environnement. Ils savent qu’à l’usage une maison performante écologiquement permet des gains d’économie en matière de consommation d’énergie. Le critère de la performance environnemental est noté 8,1 sur 10. Cet attachement aux valeurs écologiques pour 71% des Français est par ailleurs fortement corrélé à l’âge : les plus seniors y étant plus sensibles que les plus jeunes avec une note de 8,4 contre 7,4 pour les moins de 35 ans. A cet égard, les personnes habitant les zones rurales y sont légèrement plus sensibles que les citadins. Ce critère est noté 8,4 sur 10 contre 7,9 pour les habitants des grandes villes.

Les maisons industrialisées, une solution pour reprendre la main sur la construction de sa maison ?

Face aux aléas du chantier d’une maison traditionnelle, la maison industrielle offre des avantages déjà connus des Français. Elle réunissent deux avantages : un coût compétitif et des délais de construction rapides. 45% des Français perçoivent immédiatement ces bénéfices. Ils ont d’autres jugements positifs à l’égard des maisons dont le process de fabrication est industrialisé. Seuls 26% des Français estiment qu’elles sont de moins bonne qualité qu’une maison traditionnelle. 41% des français savent que ces maisons sont en partie construites en usine mais ils ne sont pas persuadés que cela joue sur leur qualité. Pour exemple, ils ne sont que 8% de personnes interrogées à penser que l’isolation d’une maison industrielle n’est pas efficiente. Quant à l’idée reçue qu’une maison dont le process de fabrication est industriel n’est pas personnalisable du fait de la standardisation de son processus de construction, ils ne sont que 21% des sondés à le penser. Ces jugements positifs poussent même les Français prévoyant de construire leur maison à réfléchir à ce mode de construction. Avec l’avènement des maisons modulaires et personnalisables, ils sont 42% des Français à envisager la réalisation de leur projet immobilier de cette façon, soit près d’un Français sur deux.

(sources Bati-info.com)