Entre le jardin et les français, c’est toute une histoire d’amour depuis des lustres ! D’où vient ce fort intérêt pour le jardin ? Et bien l’IFOP et l’UNEP se sont penchés sur la question du rapport qu’entretiennent les français avec leur jardin selon un article du Monde. Et d’autant plus en ces temps particuliers où chacun se voit confiné, le jardinage fait partie des activités privilégiées à domicile…

Le jardin, un plaisir décoratif

Lorsqu’on dispose d’un jardin, il fait partie intégrante des espaces de la maison à entretenir. Alors débroussailler, tailler les haies, tondre la pelouse… On ne peut pas y couper. C’est la condition pré-requise pour pouvoir passer aux étapes suivantes de semis et plantations.

Un jardin doit être pensé de la même manière qu’un intérieur : délimiter les espaces par des bordures, des arbustes fleuris, des pots plus imposants, des chemins en bois, des luminaires… La délimitation va créer du volume et structurer un minimum les espaces verts. D’ailleurs, pour accentuer ce relief, planter des plantes et arbustes de différentes hauteurs a du bon.

A vous de choisir, si vous êtes plutôt jardin fruitier ou jardin fleuri… Mais il semblerait que le jardin d’aspect sauvage l’emporte sur le jardin structuré (à la française, à l’anglaise, botanique) dans le cœur des français.

Source de l’image : https://fr.freepik.com/photos-premium/calla-lily-blanc_5902229.htm#page=4&query=jardinage&position=14

Le jardin : des espaces et des repas plus sains

« Selon l’enquête de 2019, 63% des Français déclarent disposer d’un jardin, privé pour 58% et partagé pour 5%. » Ce que les français préfèrent, c’est prendre du bon temps dans leur jardin : faire la fête, manger entre amis un bon barbecue, faire bronzette…

Mais il semblerait que 72% des moins de 35 ans adorent surtout avoir leur petit potager à domicile, dans l’optique de mieux manger, manger des légumes qui n’ont pas subi des traitements néfastes pour la santé. « L’enquête montre que le jardin idéal des Français doit être nourricier, potager et fruitier pour 1 français sur 2 contre seulement 1 Français sur 3 il y a 8 ans. Cela va de pair avec l’augmentation de la consommation de produits bio ». Le mieux manger a pris le pas, et les prises de conscience en appelle beaucoup à choyer leur jardin dans le respect de l’environnement. Mais tout le monde n’a pas encore pris le pli, il faudra encore un peu de pédagogie…

A quand plus de verdure en ville ? 

Le niveau de connaissance des français en matière d’écologie a augmenté ces dernières années. Ils sont désormais 8 Français sur 10 à trouver qu’il n’y a pas assez d’espaces verts en centre-ville. Dans les grandes villes, on opte beaucoup pour de l’artificiel, que cela soit dans les parcs de loisirs, les lieux de travail ou d’habitation. Mais malheureusement, le budget des villes s’élève environ à 1,3% pour les espaces verts sur le budget global (source : Palmarès des villes vertes, 2017). Là aussi, il y a encore de la pédagogie à faire !

Source de l’image : https://www.youtube.com/watch?v=r4pN7qTEcXo
Aucun mot clé pour cet article.